mercredi 7 septembre 2016

Bonne première journée au Forum mondial de l’économie sociale!

Ces trois journées au 3e Forum mondial de l’économie sociale sont très bien remplies, laissez-moi vous dire!





En tant que représentante de la Fédération canadienne des municipalités, au Palais des congrès de Montréal, j’ai eu la chance de croiser plusieurs de nos membres aujourd’hui pour m’enquérir de leurs préoccupations.
Parlant de préoccupations, le logement social en est une de tous les instants. Le ministre fédéral du Développement social, Jean-Yves Duclos, est venu nous présenter la nouvelle politique des libéraux sur ce sujet épineux. D’ailleurs, en vous rendant au www.canada.ca, vous pouvez vous aussi participer à la mise en place de cette politique.

Le Forum est un événement riche en contenu avec une grande diversité internationale, autant dans ses panélistes que ses participants: 1400 personnes de 62 pays comprenant des représentants de plus de 320 municipalités. 

Une chance d'apprendre sur les pratiques dans les autres villes comme Montréal, qui vient tout juste de signer une entente pour inclure les entreprises d’économie sociale dans la liste des fournisseurs. Montréal a suivi Toronto dans cette initiative de meilleures pratiques.

Nous apprenions aussi que Granby a depuis longtemps une ferme urbaine avec un projet comme la Ferme Moore (jardin communautaire, éducation, volet jeunesse et scolaire, vente, en plus des surplus alimentaires donnés à la banque alimentaire).

Le maire de Séoul nous parlait des politiques pour soutenir les différentes formes d'économie sociale, les coopératives, les entreprises équitables et traditionnelles. Je repars avec une publication sur le sujet. Ce sera une bonne lecture informative.

Pour les maires de Mondrãgon, Séoul, Montréal et Bamako le concept d'entreprise sociale est applicable à toutes les sphères, cultures, logements, éducations, etc. L'économie sociale transcende les discours passés de la droite et de la gauche, c'est un vecteur de succès pour la solidarité, pour l'entreprenariat collectif.

À demain!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire