jeudi 2 octobre 2014

(2) Mon voyage en Afrique avec la Fédération canadienne des municipalités


Aujourd’hui lundi 30 septembre, le début de l’atelier est prévu pour 8 h 30, donc départ à 7 h 45 de l’hôtel. C’est une journée importante et l’horaire est plein. Le responsable de l’organisation des ateliers, le vice-président de l’Association des municipalités du Mali (AMM), fait l’ouverture officielle. Nous travaillons de près avec cet organisme et son représentant M. Sori, le coordonnateur national de programme de Partenariat municipal développement économique (PMDE) à l’AMM.
  
Un geste de respect

D’entrée de jeu, on m’offre une jolie toile de coton teinte à la main avec les insignes du programme et de notre partenariat. C’est un geste de respect envers notre partenariat que j’apprécie beaucoup. J’ai le privilège de participer au protocole comme représentante à la gouvernance pour le programme. J’ai ensuite livré un petit discours, suivi par l’allocution du vice-président de l’AMM. 

Les consignes sont données avant le début des travaux et les participants sont divisés en petits groupes. Le travail se poursuit sous la direction de Pascal Lavoie, spécialiste en gestion des connaissances à la FCM. 

Rencontre avec l’ambassadeur du Canada au Mali

Après le dîner, Mme Gingras gestionnaire de programme pour l’Afrique et moi, quittons pour une rencontre avec l’ambassadeur du Canada au Mali pour discuter du projet, des besoins des Maliens et des orientations canadiennes envers les futurs programmes. Son excellence M. Louis de Lorimier et deux de ses attachés nous reçoivent chaleureusement dans la salle de séjour de l’ambassade. Pendant plus d’une heure, nous discutons des enjeux au Mali, des risques au nord du pays et des orientations souhaitées par le gouvernement du Canada. 

Des défis communs

Il était intéressant de faire des liens entre les sujets qui préoccupent les maires du Mali et les sujets discutés autour de la table du Conseil de Gatineau. Même si la structure gouvernementale diffère d’un pays à l’autre, les préoccupations des politiciens municipaux demeurent les mêmes et nous avons un réel plaisir à échanger. Il y a définitivement un intérêt à créer des partenariats et à développer des liens entre les entrepreneurs du Québec et les entrepreneurs Maliens. Je veux faire un suivi avec le maire de Gatineau, notre Chambre de commerce et Export Outaouais. 

Un nouveau marché public

Notre visite à l’ambassade se termine avec une rencontre entre le représentant d’une équipe suisse et l’attaché de commercialisation de l’ambassadeur pour discuter de l’inauguration d’un marché public. Une petite mise en contexte : par l’entremise de son programme MPED, la FCM a facilité et appuyé la mise en place d’un corridor économique. Les Suisses ont financé la construction d’un marché public dans ce corridor économique.
Mme Gingras discute des détails qui concernent la FCM, puis nous reprenons la route pour l’hôtel. Demain, les ateliers débutent à 8 h 30, donc nous nous couchons tôt.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire